Ce billet sera plutôt court.

Les choses tel qu’elles sont et se projette a soi sont toutes sujettes a interprétation. Attention l’interprétation se décompose en plusieurs pan :

L’interprétation de par :

  • Son enfance
  • Son vécu sociaux-affectif
  • Son vécu avec la famille
  • Son vécu avec les amis
  • Son paradigme
  • Ses croyances
  • Ses idéaux
  • Son charisme
  • Sa propre volonté…

Il est intéressant de voir qu’il y a souvent des amalgames en la matière. Cette liste doit nécessairement être étager pour certains… Mais le plus intéressant c’est le choix de l’ordre de tout à chacun…

Ainsi en fonction de son parcours chacun de par leur vecu vont alors nécéssairement ordonnée l’ensemble. Mais alors si toute cette interprétation est asujetti à ce lot, alors nous nous confrontons a nombre de barrieres…

Au possible si peu qu’il n’en faut, la matière et le prolongement de soi se construit au fil du temps. Charge à l’individu d’en juger toute la portée et l’importance. Chose futile et chose fugace sont quelque peu lourde de sens…

L’individu n’est que l’esclave de sa propre substance, la grandeur d’âme n’est que vacuité face à l’obsolescence programmé de son être

L’écrit reste chose précieuse dont la portée et le mode d’interprétation autorise un carcan, un environnement propice à l’évasion…

LuMi

La qualité de ce billet est quelques peu passable, je vais peu être me permettre de reposé ma plume et attendre un repos bien mérité pour pouvoir écrire à nouveau…

chose précieuse et merveilleuse sont ce que perte et fracas produisent…

l’idéal n’est pas de pensée, l’essence même de toute interaction se poursuit de bout en bout.

Metre après metre, minutes après minutes l’être se perd et se cherche

L’avenir n’est qu’un schéma qu’on a soit même minutieusement ordonnée…

LUMI

Recommended Posts